TOP : Les labels House en Bleu Blanc Rouge

TOP : Les labels House en Bleu Blanc Rouge

Comme à notre habitude, on vous a concocté un savant résumé des conseils avisés conférés par les quatorze milles membres de La Bringue, lors du "top" hebdomadaire mis en place sur notre groupe Facebook. Cette semaine, on se penchait sur les labels houses Français de la "nouvelle vague", à l'occasion d'une soirée organisée par Skylax Records, patriarche du game, et qui mettra à l'honneur de la bonne house du terroir : Rag Dabons (D.KO Records), une équipe de Disques Flegon (jeune label), et Escaped Records. Le tout chapeauté par "Bleu Blanc House", label de qualité.  Bref, du lourd boy.
Sans plus tarder, examinons la selecta de nos "house nerds"...

#5. MY LOVE IS UNDERGROUND

Jeremy Underground est reconnu comme un digger hors pair, et son label en est l'incarnation. Puisant notamment son inspiration dans le son Garage house de NYC, ses sorties sont remplis de groove et d'émotion, tout en restant des bangers terriblement efficaces pour casser des dancefloors.

#4. IN ANY CASE RECORDS

Ce tout jeune label ne compte que 2 sorties, mais d'une telle qualité que leur place dans ce top est amplement méritée. Mêlant édits disco et tracks house de toute beauté, ces Various ont soufflé un vent de fraîcheur dans la sphère house parisienne.

#3. SKYLAX RECORDS

Depuis 2004, le label de Hardrock Striker a toujours su garder une ligne artistique à la fois variée et exigeante. Bien qu'il s'ouvre également à l'italo et la techno, le label réserve une place de premier ordre pour la house, et se place ainsi en digne héritier du son originel de Chicago et de Détroit – en un seul mot: classic. Larry Heard, Fabio Monesi, Simoncino, DJ Sprinkles (sous son alias K-SHE), voilà quelques exemples de grands artistes qui sont passés par Skylax, sans compter le mystérieux Jason Grove, dont la réelle identité reste un secret bien gardé.

#2. LA CHINERIE

Vous connaissez sans doute les groupes de Chineurs sur Facebook, dont Chineurs de House, qui rassemble plus de 30 000 membres. Ces groupes, crées par Quentin Courel & Anthony Gboy, représentent l'épitome du social digging, un principe consistant à bâtir des communautés sur les réseaux sociaux afin de rassembler des passionnés de musique. À partir de tout ça en est également ressorti un label, subdivisé en fonction des styles couverts par les groupes chineurs (techno, soul/funk/jazz, etc), mais la House y reste centrale avec quelques releases marquantes comme celle de Sweely, ou encore la série des Nation House (où chaque sortie se concentre sur un pays en particulier). 

#1. D.KO RECORDS

Y'a pas à dire, ces gars sûrs sont à la pointe de la vague House au sein de la capitale, tant par la qualité de leurs sorties que par la famille assez incroyable d'artistes qu'ils composent. La vibe jazzy de Mad Rey, les excursions mélancoliques de Flabaire, le funk accrocheur de Secret Value Orchestra, sont autant d'atouts dans cette team de choc. Et je n'ai même pas parlé du bad boy Mézigue, qui, de par son attitude et les bangers qu'il produit, s'est imposé (un peu malgré lui) comme la figure de proue du son House de Paname : brut, érudit, fougueux et rempli d'humour, avec ce je-ne-sais-quoi de profondément parisien. Attention, énorme banger :

Retrouve l'intégralité du vote en cliquant ici

Retrouve l'intégralité du vote en cliquant ici


BATOFAR : Le retour du Jeudi #3, starring Egyptian Lover

BATOFAR : Le retour du Jeudi #3, starring Egyptian Lover

La Quarantaine : une Infection réussie !

La Quarantaine : une Infection réussie !

0