EN ÉCOUTE : Increase the groove records - From da block ep

EN ÉCOUTE : Increase the groove records - From da block ep

« Increase the Groove Records est la sous branche/Label du collectif Increase the Groove, prônant le même éclectisme et partage ! C’est donc tout naturellement, que la volonté de créer ce label, ou chaque release mélange différents univers distincts et uniques à la House, m’est venue à l’esprit. » Rafaël Gary, fondateur de Increase the Groove Records

Dans cette logique, l’idée de From da block ep c’est de mélanger influences hip hop et house music groovy et traditionelle. Et de le faire plutôt bien.

A1 / Avorton - Entry Point

On commence en beauté, un petit sample qui évolue, accompagné de voix mystérieuses et puis bam. On arrête les conneries, on rentre dans le vif du sujet avec une bonne basse comme on les aime et des petites lignes de Rhodes qui se rajoutent par-dessus, balance exquise entre section rythmique qui fait le taff et lignes mélodiques aériennes qui ouvrent un peu la track. Tout ceci se concrétise encore plus avec cette petite flute qui rentre, nous transportant automatiquement dans des contrées beaucoup plus exotiques. On sent des influences hip hop.

Un break au milieu nous laisse reprendre notre souffle, le temps d’imaginer le coucher du soleil sur une plage, un open air onirique. Puis ça repart, lentement, on te laisse désirer, attendre le retour de la track. Et te revoilà à te déhancher content comme un cochon qui vient de recevoir sa bouffe.

A2 / Aurelian aka KM3 - Deep Hop

Deuxième track, on part sur quelque chose d’un peu plus sombre, mois léger. On sent de bonnes influences hip hop. On est sur une chanson plus refermée, ici plus de petites lignes pour t’échapper, t’es coincé dedans, inexorablement le sample de voix t’attrape au vol et te plaque sur le kick. Et puis petit à petit, d’autres voix plus légères rentrent la mélodie fait son chemin et tu reprends un peu ton souffle. Et bam, drop, d’un seul coup tu te fait rattraper et replaquer sur le kick, tu ne décide pas, c’est Aurelian qui te contrôle maintenant. Mais comme il est gentil il laisse revenir une petite mélodie, qui te laissera penaud à la fin de la track, avec l’envie que ça continue encore et encore.

 Masterisé par : DJ Steaw / Distribué chez House Monkey Records / Fabriqué chez : MPO / Designé par : Valentin Ollivon

Masterisé par : DJ Steaw / Distribué chez House Monkey Records / Fabriqué chez : MPO / Designé par : Valentin Ollivon

B1 / Harrison BDP - Wildin

Bon face B1, on a plus trop le temps de niaiser. Et donc on commence juste avec les batteries, ce qui est toujours mystérieux, tu ne sais pas à quoi t’attendre, aucune info sur comment la chanson va partir. Heureusement elle part plutôt bien, assez doucement, assez gentille puis assez rapidement la tension monte, les drums presque breakées t’entrainent, le gros kick résonne comme sur une instru de (t)rap bien ghetto, les nappes aériennes t’ensorcèlent et les samples de voix te rappèlent que ça va repartir et que tu vas encore en prendre un peu dans la gueule. Les sonorités hip hop et les scratch t’ensorcèlent. Et puis on finit comme on commence, sur des drums, avec ce coup-ci une voix, toujours aux influences rap US, pour les accompagner, en bref une track efficace, qui fait son taff et cadeau pour les Dj.

B2 / Louis Dauvergne - Sand Biancé

Il est temps de se quitter. Et on commence ces adieux sur une petite nappe filtrée, poétique, des petites drums et un sample jazzy hip hop. Puis arrive cette guitare, pure tradition funk, qui te rentre dans la tête, qui te laisse respirer après la track de Harrison BDP. Des drums, un peu. Un break, re des drums, la basse rentre, mélancolique à souhait mais tu n’as pas peur, tu sais que la guitare va forcément revenir à un moment ou à un autre. Mais pas tout de suite, le kick revient d’abord, avec des voix processées qui se coupent mais sans trop se couper. Puis on annonce, un bref petit plan à la guitare de temps en temps. Un nouveau break, plus mélodique, qui dure un peu, tu attends que ça reparte. Mais tu as peur parce que tu t’approches de la fin. C’est beau, c’est bon, c’est BON, tu ne sais plus ou donner de la tête, c’est riche, les sonorités se croisent et se mélangent. Et la AHHH la fameuse guitare funky revient, tu ne l’attendais plus. Du coup tu déconnecte et tu te laisse porter par le son, les yeux fermés.

En bref, From da block EP met le hip hop à l’honneur tout en étant très bien balancé, et, ce qui n’est pas si souvent que ça le cas, composé de quatre très bonne track, pas le genre de skeud que tu chope, un peu amère en disant, « A2 c’est une tuerie mais les autres sont pas ouf ».

Si vous ne voulez rien rater, retrouvez la Release party au Nouveau Casino et son before au Casino le 24 mai (comme le dit le célèbre proverbe allemand: « veille de jour férié = tête retournée »). Au programme 2 salles, un disquaire, une scénographie imaginé par parallèle, le tout streamé par le Mellotron (pour ceux qui ont la flemme de bouger du canap mais qui ne veulent quand même rien rater).

Bringue & love <3


Une brève histoire du pisto : The Rave Nutter

Une brève histoire du pisto : The Rave Nutter

GALA ÉLECTRONIQUE : Un an déjà

GALA ÉLECTRONIQUE : Un an déjà

0