A la folie Paris lance des soirées "Paradise Garage"

A la folie Paris lance des soirées "Paradise Garage"

Le Paradise Garage c'est ce club New-Yorkais des années 80 connu pour avoir fait émerger la culture des "dance clubs", les boîtes au sein des quelles le DJ est au centre de l'attention, et où l'on privilégie le fait de danser aux autres interactions sociales. Larry Levan, le DJ résident de ce lieu emblématique, fut également un grand pionnier du style "garage". A la folie Paris veut proposer aux Parisiens de remonter le temps pour revivre cette heure de gloire de la culture club, en proposant un nouveau format éponyme du club dont il s'inspire. On les a rencontré pour en savoir plus... 


 

"LBRG : Pour parler de la genèse de ce projet un peu plus en détails, qu'est-ce qui vous a motivé dans ce choix artistique largement concédé au revival des premières soirées house ? C'était mieux avant ?

PG : Audrey Saint-Pé (programmation A La Folie) - L’idée que l’on a du Paradise Garage au travers des témoignages et des sets enregistrés par Larry Levan, donnent l’image d’une époque non pas meilleure que la nôtre, mais marquant le point de départ historique pour ce qui suivra. Une révolution musicale. Je ne suis pas une adepte du c’était mieux avant… Ce sont les prémices d’une longue histoire, où le garage reste l’un des emblèmes les plus forts de la house music.    

Les grandes heures du Paradise Garage sont inscrites à une époque où ces soirées offraient des poches de résistance sociale pour le mouvement LGBT, défendez-vous des valeurs similaires ?

A La Folie, on ouvre nos portes à toutes sortes de projets extrêmement différents, en essayant de les décloisonner au maximum afin que des publics qui n’ont pas l’habitude où l’occasion de se croiser se retrouvent autour d’un verre ou/et sur notre dancefloor. Les soirées organisées avec des collectifs gays comme La Sale!, Fils de Venus, Flash Cocotte, House of Moda, Vacarme, pour ne citer qu’eux, ont et auront toujours une place dans la grille de programmation. C’est en effet une vraie volonté de vouloir travailler avec eux et de faire d’A La Folie un endroit où TOUT le monde se sent chez lui.

 

En quoi les dj’s qui viendront mixer se rapprochent de l'univers de ce que pouvait être le Paradise Garage historique ?

C’est un hommage qui est rendu au Paradise Garage ! Nous n’essayons pas de créer l’impossible et de le re-inventer. Les dj’s que nous invitons ont tous été touchés par cette culture et nous leur faisons confiance pour nous faire danser comme on aurait pu le faire là-bas. On est tous des enfants du Paradise Garage !

 

L’idée du « Grand Paris de la fête » et le retour du mouvement rave en banlieue sont des bonnes choses

On observe une résurgence du mouvement rave en banlieue parisienne à l'image de ce que fait surprise avec ses "hors-séries".
Comment vous positionnez face à ce phénomène ? 

Il y a eu un moment de creux où la course au plus gros line-up s’est fait sentir et devenait vraiment un leitmotiv. L’idée du « Grand Paris de la fête » et le retour du mouvement rave en banlieue sont des bonnes choses. Cela donne envie aux organisateurs de soirées d’être un peu plus inventifs et curieux. L’équipe de Concrète l’a bien compris avec Hors Séries ! Nous avons hâte de voir ce que donnera leur première escapade à la gare Saint-Lazare. De notre côté, nous avons un positionnement différent. A La Folie est un lieu hybride avec un restaurant, un barbecue, une terrasse, des afterworks, des lives et, ponctuellement, des clubs. 90% de notre ligne artistique est orientée vers la musique électronique et les résidents que nous invitons se développent avec nous.

 

Comptez-vous recréer une atmosphère semblable à celle de l'époque (à travers la décoration, le format des dj sets) ?

Oh que oui ! Mais il faudra venir pour en savoir plus !

 

A quoi doit-on s’attendre pour ce premier event ?

J’espère y voir des danseurs partout, de 18h à 06h en non stop !" 


En écoute : Mr Cardboard pour Carton-Pâte Records

En écoute : Mr Cardboard pour Carton-Pâte Records

À Grenoble aussi ça groove ! Focus sur Carton Pate Records

À Grenoble aussi ça groove ! Focus sur Carton Pate Records

0