REPORT : OMA, tout un programme

REPORT : OMA, tout un programme

Depuis le mois d’Août dernier, une nouvelle association lyonnaise d’évènements électroniques est née : Oma. Cherchant à découvrir de nouveaux acteurs dans ce paysage sonore, je découvre une soirée : « Oma avec ». Tout m’intrigue. La charte graphique est unique, le visuel est soigné et ressemble à un tableau de galerie d’art, les mots choisis pour décrire l’évènement m’invitent à en savoir plus, le choix du lieu : "Le Bellona" (que j'affectionne) et le guest ce soir-là : Patrice Baumel (Kompakt Records). Tout est limpide, tout me plait, je prends ma place sans hésiter. 

Au Bellona, l’ambiance est chaleureuse, colorée, elle colle parfaitement à mes attentes. Le public sourit, prend plaisir à écouter le son et à danser. J’ai l’impression d’assister à un concert. Même si l’envie de danser se fait ressentir, mes oreilles sont à l'affût des sons proposés : de petites perles qui s’enfilent les unes après les autres pour mon plus grand plaisir. J’ai affaire à une association de diggers, c’est clair !

“Quand on a lancé Oma, c’est Melodic Diggers qui nous a permis de grossir aussi vite et d’atteindre des DJ comme Âme ou Michael Mayer.”

J’en ressors complètement empli de tout ce que j’étais venu chercher : écouter du bon son, danser et regretter que ce soit fini.

Je renouvèle l’expérience le 28 Janvier au Ninkasi Kao pour la venue d’Alex Niggemann et Woo York. Le Ninkasi, étant estampillé « très techno », je me demande comment Oma va pouvoir s’en sortir. Pari réussi, le Ninkasi prend une autre dimension, plus colorée. L'ambiance est posée, le public est plus mature que d'habitude et le son oscille entre techno mélodique et progressive. Un régal auditif ! 

Intrigué par cette jeune asso, je prends contact avec Sandro le co-fondateur de Oma pour en savoir plus. 

Oma est né d’une rencontre entre deux personnes : Coralie et Sandro. Un projet d’études en alternance amène Sandro à travailler sur la création d’une structure d’évènements électroniques sur Lyon. Il se constitue réseau et équipe autour de ce projet. Coralie, de son côté,  gère une communauté sur Facebook qu'elle a créée : Melodic Diggers qui rassemble des passionnés de musique électronique mélodique, des diggers à l’oreille aiguisée et avertie partageant leurs découvertes. La communauté compte aujourd’hui 10 000 membres. 

S’appréciant mutuellement et ayant l’opportunité de travailler ensemble, ils unissent leurs forces pour monter une association commune qui prend le nom de OMA. Sandro apportant son réseau et Coralie, un public prêt à les suivre. 

« On essaie de rentrer dans une espèce d’univers chamanique, magique avec des lumières chaleureuses et colorées. On a vraiment des histoires à raconter d’évènement en évènement.”

Sandro et Coralie profitent d’une date acquise au Petit Salon pour lancer leur première soirée officielle portant le nom de : « Oma avec ». C’était le 27 Août 2016, un mois à peine après avoir rassemblé les deux équipes. Ce soir-là, l’invité était Fort Romeau. Pour un mois d’Août, la date fut plus qu’honorable et permet au crew de se focaliser sur l’identité Oma.

Plus je discute avec Sandro, plus je me rends compte que Oma est un univers à part entière. Chaque détail compte. Tout est pensé, calculé, soigné, magnifié, sublimé pour que chaque évènement soit digne de ce nom. Il y a un travail de fond, une cohérence, la culture du beau, du magique. On vient écouter une histoire, on vient s’instruire. Le son est plus que dansant, il suscite l’écoute, un doux effort intellectuel qui prend des allures de plaisir. C’est pointu et cool en même temps.

Une soirée Oma, c’est une immersion dans des labels tels que : Kompakt Records, Innervisions, Pampa Records, Dynamic, Life and Death, Ellum, Afterlife pour ne citer qu’eux.

Oma est un crew fidèle, comme le dit Sandro : « on aime travailler sur le long terme avec nos partenaires». Le Bellona est le lieu idéal « ils nous ont tout de suite fait confiance, le staff est adorable, on leur restera fidèles » Aujourd’hui, on compte aussi la Machinerie, nouveau club lyonnais qui a su gagner la confiance d'Oma pour quelques futures belles soirées à venir. 

La programmation du crew est assez exceptionnelle pour une toute nouvelle asso : 

Une Kompakt Night (rien que ça ) nous attend à la Machinerie le 25 Mars prochain avec en invités de marque Michael Mayer, Rex The Dog (en live) et Sandrino (de Frankey & Sandrino)

Marcus Worgull et Peter Pardeike en live au Bellona le 31 Mars

Âme  : le 15 Avril à la Machinerie (soirée qui promet de marquer les esprits)

Laolu et Mr Raoul K au Bellona (prochainement)

Et bien sûr, ce n’est que le début car Oma a beaucoup de projets en tête et de merveilleux artistes à nous faire découvrir.

« Pour connaître l’identité Oma, rendez-vous sur la communauté Melodic Diggers, vous allez vraiment comprendre notre univers ! »

Tout est dit…ou pas. Chez Oma, on a le sens de l'effort commun. 

Je finirais donc par les remerciements de Sandro à toute son équipe :

« Je souhaite remercier Coralie pour sa confiance, son professionnalisme, sa passion, toute l’équipe : Ayoub, John, Alex pour leurs fidélité, nos résidents pour leur culture et leur dévouement. Moi, je travaille principalement pour rendre mon équipe fière des évènements auxquels elle participe et pour lesquels elle communique. Je les en remercie et ce n'est que le début » 

 Leur page Facebook

Le groupe Facebook Melodic Diggers


La Quarantaine : une Infection réussie !

La Quarantaine : une Infection réussie !

CE WEEK-END : S3A au Club Limo, une nuit excitée à la Géode, after au Glazart et plus encore...

CE WEEK-END : S3A au Club Limo, une nuit excitée à la Géode, after au Glazart et plus encore...

0