6ème édition des Nuits électriques à Lille

6ème édition des Nuits électriques à Lille

Ça y est, nous y voilà, les tant attendues Nuits Electriques reviennent pour une 6e édition les 8 et 9 Décembre aux Halls de la Filature avec une programmation à en faire pâlir ta vielle paire de Cortez. Louisahhh, Maya Jane Coles, Mezigue & MadRey, Modeselektor, Detroit Swindle, FJAAK, Leo Pol, et bien d’autres viendront secouer la métropole pour deux jours de teuf qu’on peut déjà qualifier d’anthologiques.

Après vous avoir fait danser au Tri Postal, à l’Aeronef, et à l’Hippodrome de Marcq-en-Baroeul, Les Nuits électriques s’approprient une nouvelle fois, et pour notre plus grand plaisir, les Halls de la filature. Retour donc cette année sous les poutres d’acier et les briques rouges des entrepôts de Saint-André-lez-Lille, warehouse géante de 4000m² scindé en deux scènes spécialement aménagées pour l’occasion. Avec déjà cinq éditions au compteur, des scénographies et une programmation toujours plus folles d’année en année, le festival des Nuits Electriques est d’ores et déjà LE rendez-vous annuel immanquable des lillois. (EVENT FB

Aftermovie de l'edition 5 par Miala production, pour vous préparer mentalement à ce vous attend.

Et cette année encore, l’équipe des Nuits Electriques nous régales avec un mix parfait entre les plus grands chefs internationaux, et la crème du terroir local. On te fait un petit briefing non exhaustif pour te mettre en appétit :

MAYA JANE COLES, God Save The Queen, l’incontestable reine de la House Londonienne nous fait l’honneur de sa présence accompagnée de sa sélection du moment. Habituée des plus grand clubs et festival comme la Fabric, le Sonar, ou Glastonbury entre autres, fer de lance de la communauté LGBT et punk dans l’âme, c’est avec sa house au sulfate made in UK que Maya fera sauter tes cuisses de grenouilles à feu vif, thermostat 130.

MAD REY B2B MEZIGUE, après la reine, on passe aux rois (fou?) de la house Parisienne. Co-fondateur du label Red Lebanese, Mad Rey (aussi connu sous son aka hiphop L-Rey), est un producteur averti. Il apparait aujourd’hui comme un profil singulier et largement considéré dans le monde artistique. House, footwork, hiphop, techno, acid, sont autant de genres maîtrisés par l’artiste qui, après 4 EPs remarqués et une toute récente tournée en Asie/Australie, nous fait le plaisir de revenir avec un double EP sur D.KO Records, «Balabushka». Accompagné de son acolyte de toujours, Mezigue, co fondateur du label D.KO Records, qui nous en a fait voir de belles avec ses EPs « Mangez Moi » et « Kestuf Daronne ? », mention spécial pour sa pépite « Du Son Pour Les Gars Sûrs », les deux compères te claqueront leur plus beaux cheese naan à l’oasis, ouvre grand tes mirettes, ça va claquer sec.

LEO POL bien entouré de ses machines pour un live dont le fumé nous chatouille déjà les oreilles. Avec un premier EP sorti anonymement sur son propre label, Leo Pol met le feu aux poudres, cramant la scène depuis plusieurs années maintenant. N’ayant cessé de développer son propre style, sans limites, et ne se produisant qu’en live, le jeune parisien a raflé l’an dernier la place tant convoitée de résident à la Concrete. Avec ses beats cousu mains, il défend aujourd’hui les couleurs de la « French House » à travers tous les plus grand dancefloors internationaux.

LA CLASSIQUE qui revient cette année encore, forte de son équipe expérimentée pour vous régaler comme à son habitude avec une sélection pointue entre frappes d’antan et pépites actuelles.

FJAAK Ce n’est pas de la techno, c’est au-delà. Les trois potes allemands qui donnent vie à Fjaak ont mis un temps fou à produire un album et on ne compte plus les maxis qui l’ont précédé, mais à l’écoute du résultat, ça valait le coup de patienter. Fjaak est le pont naturel et logique entre les rythmes « breakés » de Modeselektor (qui ont signé le trio sur leurs labels 50 Weapons et Monkeytown) et la froideur de la techno comme on la forge chez Minus ou Ostgut Ton – une façon de dire qu’on peut sculpter des kicks qui déboîtent tout en restant poli ! Un véritable phénomène qui promet de retourner le dancefloor le 9 décembre prochain avec un live tout en machines...

FOLAMOUR On l’aime, un peu, beaucoup, à la folie. Coeur avec les doigts pour Folamour et sa house disco-coco totalement enivrante. Self-made- man, à la tête de son propre label, adoubé par le festival de référence Dimensions, il n’a qu’une mission, si vous l’acceptez, vous faire danser comme jamais ! 

DAVID ASKO Est un artiste passionné aux multiples facettes, dont la carrière a débuté il y a plus de 20 ans du côté de la scène rave lyonnaise. Quelques années plus tard, après avoir joué à travers le monde et s’être installé à Lille, il devient résident techno au club mythique le Magazine, où il se construit une identité forte et y invite la crème des artistes techno d’hier et d’aujourd’hui.

Ça s’annonce physique, et comme tu auras pu le constater, les places partent plus vite que la sauce Szechuan, et à l’heure où tu lis cet article, les pass 2 jours QLF sont déjà épuisés.  Mais tu t’en doute, avec Goosebump on t’offre tes places, il suffit de participer à notre jeu concours !

 

                                                                  Simon

Tente ta chance pour gagner 2 pass 2 jours ici : 


REPORT : Notre nouveau festival préféré s’appelle Positive Education

REPORT : Notre nouveau festival préféré s’appelle Positive Education

LYON : Rencontre avec les chineurs

LYON : Rencontre avec les chineurs

0