Chronique: JLMT - Orbe EP

Chronique: JLMT - Orbe EP

À La Bringue, on aime parler de soirées, mais aussi de nos nombreuses découvertes musicales. La dernière en date: un superbe EP house sorti sur Lezart Records.

Lezart Records est un jeune label pluridisciplinaire et innovant, qui nous avait déjà marqué avec leur deuxième sortie orientée techno, produite par BRTZ. Pour leur troisième release, ils se tournent cette fois-ci vers la house, avec le bordelais Jules Mont aka JLMT.

J'ai entendu parler pour la première fois de ce jeune producteur lors du Producer Day (un concours de producteurs organisé tous les 2-3 mois) sur le groupe fb Chineurs de House, où il m'avait bien impressionné avec un gros track à la vibe disco. Depuis, il a fait pas mal de chemin: son titre "100% Fruité", une jolie pièce deep à la vocal très soulful sortie il y a quelques semaines, a eu pas mal de succès, puisque publié par la chaîne youtube Slav (très prisée en ce moment parmi les amateurs de house "lo-fi").

Et avec ce nouvel EP, intitulé Orbe, sorti le 7 décembre, Jules Mont risque bien de faire parler de lui à nouveau, au vu de la qualité des 3 tracks qu'il nous propose ici.

L'EP commence fort avec "HCTBF", un excellent morceau aux accents deep et acid, et à l'ambiance juste assez dark pour le rendre fascinant. Les nappes mélancoliques et oniriques s'épanchent en plaintes en arrière-plan, tandis qu'une ligne de 303 s'évertue à graver son empreinte avec force. À cela s'ajoute un bref sample vocal, bien évidemment saturé à souhait. Le rythme reste puissant, même si en son coeur ce track est plus rempli de tristesse enfouie que d'euphorie du dancefloor.

Vient ensuite "Never Know". Dans la même veine qu'avant, les nappes un peu plaintives dressent un paysage sombre en fond, pendant que hi-hats et snares se battent en duel pour nous faire le plus bouger. Le sample vocal, plus présent cette fois-ci, se mélange à merveille avec les synthés mélodieux, créant ainsi une vibe à la fois dansante et mélancolique.

Le dernier track de l'EP, "Potala", est sans doute mon préféré. Plus calme et moins sombre que les autres, il déploie avec une grande justesse des nappes très belles qui semblent s'élever doucement vers les cieux. En plus de cela, un sample vocal assez inattendu: le 1er couplet du hit de Kyary Pamyu Pamyu, "PON PON PON", un tube J-pop hyper catchy et déjanté. Bien entendu, le sample est baigné dans une mer d'écho, si bien que la voix de la chanteuse kawaii en devient angélique et rêveuse. Placée en contrepoids, une ligne de synthé un brin acid complète ce tableau enchanteur. Je ne sais pas trop dans quel sous-genre de la house catégoriser ce titre, mais on est plus proche ici de la méditation sentimentale que de la danse, et ce n'est pas pour me déplaire.


En somme, c'est un EP remarquable que nous a pondu ici JLMT, puisque ces tracks peuvent tout aussi bien fonctionner en club que dans votre salon, mais surtout ils sont très bien construits, riches en mélodies et en textures, à tel point qu'on ne peut s'empêcher de les écouter en boucle. Cette release se démarque aisément de la multitude de sorties house estampillées "lo-fi" (et souvent peu inspirées) de ces derniers temps, et démontre toute l'étendue du talent de ce producteur à suivre. Full support !

Pour télécharger Jules Mont - Orbe EP, c'est par ICI ou ICI

 

 


[Rencontre] Popcorn Records, pionniers de la scène House parisienne

[Rencontre] Popcorn Records, pionniers de la scène House parisienne

Weather winter : It's coming

Weather winter : It's coming

0