Une Nuit Fauve avec Guiz : Jeudi Techno x EXIL

Une Nuit Fauve avec Guiz : Jeudi Techno x EXIL

Aaaaah les Nuits Fauves : mi club, mi Warehouse... Nombre d'artistes de renom se sont produits dans ce lieu pourtant si jeune, déjà devenu incontournable dans la capitale. 

Jeudi dernier avait lieu la soirée Jeudi Techno x Exil : Shdw & Obscure Shape, Keith Carnal, SCRY, et franchement on n'a pas été déçus ! 
Après un apéro raisonnablement arrosé de mojito à la mangue (avec de la vraie purée de vraie mangue si si 😉) nous sommes entrés dans le club dès le début de la soirée, avec la ferme volonté de danser jusqu'au bout de la nuit, pari tenu. 

C'est SCRY qui ouvre le bal, et on peut dire qu'il était en grande forme. J'avais entendu dire que le système son avait fait peau neuve, et c'est pas pour me déplaire. Il est effectivement bien plus incisif que le précédent. Des percussions assez solides me martèlent les tympans, et mes acolytes s'en donnent à coeur joie sur le béton froid qui compose le sol du quai de seine.


La cité de la mode, où se trouvent pas moins de 5 boîtes de nuits, offre un panel musical chaque jour différent, oscillant entre douceur et violence. Si c'est cette dernière que vous cherchez, Nuits Fauves est l'endroit où diriger votre débauche ! 

Tout au long de la soirée se sont succédé des sets toujours aussi puissants et rythmés comme savent en pondre Théophiluss, Keith Carnal, et le fameux duo très attendu : SHDW & Obscure Shape (big up à leur rave set qui m'a complètement mis à terre).

Un petit mot sur la population ? Une foule hétéroclite, ou se mêlent hommes, femmes, homos, hétéros, rastas, nazis, pistos, comme si le temps d'une soirée, le monde s'était arrêté et que leurs différences étaient restées sur le quai, comme recalées par le physio. 

Bref, une bonne soirée qu'on aurait aimé prolonger jusqu'au lendemain mais le soleil nous a rattrapé et sa lumière nous a signalé l'heure du coucher. 


Les Podcasts de l'été : Episode 2  : Katze, le making off photos

Les Podcasts de l'été : Episode 2 : Katze, le making off photos

FOCUS: Larry Heard, en 10 morceaux cultes

FOCUS: Larry Heard, en 10 morceaux cultes

0