[INTERVIEW] Zikxo, place à la nouvelle génération de kickeurs

[INTERVIEW] Zikxo, place à la nouvelle génération de kickeurs

Le jeune rappeur Parisien a foulé la scène de la Ligne 13 lors de l'édition 2018 du Noise la Ville Festival. On a profité de cette occasion pour aller à sa rencontre.

Goosebump : Bonjour Zikxo

Zikxo : Salut !

Goosebump : Est-ce que tu peux te présenter pour nos lecteurs ? 

Zikxo : Moi c’est Zikxo, j’ai 23 ans et je fais du rap en indé (ndlr : indépendant). Je me suis sérieusement mis au rap en 2010, j’ai fais ma première séance studio cette année là.
 

Goosebump : Parle nous de ton parcours musical … 

Zikxo : Il est très vaste, j’ai commencé en 2010 j’avais 15 ans, avec des potes du collège on faisait des petits sons. Après en 2012 j’ai continué seul, je produisais ma musique avec un pote qui était mon « producteur » on va dire. Ensuite, j’ai fais une petite pause un temps. J’écrivais toujours mais j’enregistrais plus en studio, j’étais concentré sur d’autres choses. Mais en 2016 j’ai repris sérieusement en balançant une série de clips. 
 

Goosebump : Oui sur ton compte youtube on voit que tu as participé au concours de Guizmo il y a 2 ans et ensuite plus rien jusqu'en septembre 2017.

Zikxo : Oui voilà, c’était en 2014, c’est après ça que j’ai fais une pause. En fait ma chaine je l’avais carrément créée pour le concours, et quand j’ai repris je balançais pas sur ma chaîne car j’étais publié sur daymolition. Quand j’ai recommencé à taffer seul j’ai repris ma chaîne. 
 

Goosebump : T’as travaillé avec Daymolition ? 

Zikxo : Oui j’ai fais énormément de clips avec eux. On a eu pas mal de connexions grâce à eux, on a rencontré pleins de monde, on a fait #Jesuispasséchezso Remix. Et au bout d’un moment on a arrêté de bosser avec eux mais c’est toujours la famille. Je voulais lancer ma chaine, mon propre truc tu vois, faire mes propres clips un peu, toucher tu vois.

 

Goosebump : Tu as réalisé certains de tes clips, notamment tes freestyles ? Ca occupe quelle place pour toi le visuel ? 

Zikxo : J’essaye de les faire tout seul, c’est dur mais je me suis lancé. Le visuel ça occupe une grande place mais je vais pas te mentir, je manie pas trop, on fait avec les moyens du bord comme on dit. Je me suis dis qu’il fallait que je sorte un clip donc j’ai acheté du matériel, j’ai lancé le logiciel, j’ai essayé j’ai essayé, et puis voilà ça donne des trucs sympa. 
 

Goosebump : On va revenir au son, qu’est ce qui t’as poussé à te mettre au rap ? 

Zikxo : Ah moi c’est une histoire de famille. Mon père depuis tout petit il mettait de la musique rap de partout, dans la voiture etc … Lui-même était dans la musique à l’époque, ça veut dire que j’ai toujours baigné dans ça, j’ai toujours vu plein de rappeurs depuis que je suis petit et je me suis toujours dis que j’allais faire ça.
 

Goosebump : Et du coup quelles sont tes influences ?  

Zikxo : En rap français ? C’est les anciens, Rohff, Booba, Sinik, Les Sages Poètes de la rue, j’écoute vraiment de tout moi, dès que ça kick j’aime bien. 
 

Goosebump : Justement dans le dernier freestyle que tu as sorti, on entend des voix de fille sur la production qui ressemblent au refrains de R'n’B chantés par les filles sur les sons de rap à l’ancienne. C’est une époque qui t’as marqué ? 

Zikxo : Les intrus un peu à l’ancienne, old school c’est la base du rap pour moi, c’est sur ça que j’ai commencé. 
 

Goosebump : T’en fais toujours un peu non ? J’ai trouvé tes sons assez éclectiques. 

Zikxo : Je kiffe le rap en général, dès qu’il y a une instru qui sonne dans mes oreilles faut que je fasse un truc dessus que ce soit de la trap ou old school. Mais la base du rap  pour moi c’est vraiment oldschool avec des textes soignés. Mais parfois aussi j’aime bien privilégier le flow, j’aime bien me lancer dans quelque chose et découvrir des trucs. 
 

Goosebump : T’écoutes aussi beaucoup de rap anglophone ? 

Zikxo : Ah oui énormément, Kendrick surtout, il est fort. 
 

Goosebump : On peut dire que tu « kick »  dans le sens pure du terme mais t’as aussi des passages chantés et autotunés, parle nous de ton rapport avec le vocodeur. 

Zikxo : Ca peut paraitre bizarre mais je kiffe l’autotune, j’aime pas que kicker. En 2016 quand j’ai repris je faisais que des sons de trap autotunés. Ensuite j’ai fais un voyages aux Etats-Unis, j’étais inspiré donc j’ai fais des trucs cain-ri. Ca dépend de mon humeur. 
 

Goosebump : A propos de ça, t’as sorti 2 sons avec une sorte d’opposition : « California Day » (ci-dessous) et « New York Day », tu peux nous expliquer le concept ?

Zikxo : Mes parents m’ont souvent envoyé aux Etats-Unis, c’est dans mon coeur, et du coup dès que j’ai eu l’occasion d’y aller je me suis dis que j’allais clipper là bas hein ! Je compte y aller souvent et à chaque fois je reviendrai avec des images c’est sur. 

 

Goosebump : Quels sont les principaux thèmes que tu abordes dans tes sons ? 

Zikxo : Ma vie vie principalement, ce qui m’a fait, ce qui m’a construit. Après comme je t’ai dis, je varie, parfois ça peut être plus égotrip, parfois plus conscient.
 

Goosebump : Tu dirais que c’est quoi ta plus-value par rapport au rap francophone actuel ? 

Zikxo : On va dire que je découpe, je suis un mec qui kick hein, ça commence à se faire de plus en plus rare donc je pense que c’est ça mon avantage. 
 

Goosebump : Avant tu sortais un son par mois, en ce moment tu enchaines les freestyles chaque semaine, t’as décidé de mettre les bouchées doubles ? 

Zikxo : Oui c’est exactement ça, déjà en sortant un clip par mois on peut dire que je mettais les bouchées doubles parce que comme je t’ai dis je suis tout seul donc par question de budget en ce qui concerne les caméramans, plus les intrus, plus les séances studios … Donc un clip par mois c’était ce que je pouvais faire. Et là c’est plus bouchées triples (ahah), j’ai acheté mon matos et je me suis dis que je vais faire tout seul. 
 

Goosebump : T’es seul mais il y a certaines personnes qui t’aident régulièrement ? 

Zikxo : Oui mes gars, mais c’est tout. A 6 on est une vraie team au final, les idées sont dans chaque cerveaux, on met tout en commun et voilà hein. Pour les clips ils tiennent la caméra à tour de rôle. Après j’ai des potes qui rappent aussi mais sinon c’est tout. 
 

Goosebump : T’avais déjà fais des scènes ou aujourd’hui était ta première ? 

Zikxo : J’ai déjà fais quelques scènes mais c’est rare. Aujourd’hui ça devait être ma troisième. 
 

Goosebump : Comment tu vois l’avenir ? 

Zikxo : Il va y avoir du (encore plus) concret là, avec un petit projet. 
 

Goosebump : Cool ! Merci d’avoir répondu à nos questions et on t’envoie de la force pour la suite. 

Zikxo : Merci à vous. 
 


[REPORT] Bienvenue au Noise La Ville Festival

[REPORT] Bienvenue au Noise La Ville Festival

[ITW] Brice, DA de Concrète

[ITW] Brice, DA de Concrète

0