Dykore : Techno, Rave & Respect

Dykore : Techno, Rave & Respect

Bien que Dykore n’ai pas voulu nous expliquer pourquoi un tel nom, ni nous dire ce qu’il a dans ses placards, nous avons beaucoup apprécié échanger avec lui !

Patient (je n’arrivais vraiment pas à écrire son blaze) il est surtout très motivé par la création et la production.

Ce Bordelais installée à Lyon chez Nashton Records, nous en dit un peu plus sur son nouvel EP, son amour des dB Techno et bien plus encore.. 

Pourquoi Nashton Records ?

Nashton c'est ma deuxième famille et cela fait maintenant 3 ans que je suis signé chez eux. Nous avons la chance d'avoir une équipe très dynamique et gorgée de talents (Hakko, MSLN avec qui j'ai un duo qui s'appelle MM/AP, Pleije, Snitch) qui évoluent tous ensemble.

Nous sommes pour la plupart basés à Lyon tandis qu'une antenne s'est montée il y a un an à Karkow en Pologne.

C'est une grande histoire de potes et nous sommes tous très fiers d'en porter les couleurs, d'autant plus que nous avons de beaux projets en préparation.

 

Que dire de ce nouvel EP, Processus ?

Processus part d'une réflexion personnelle que j'ai initiée ces derniers temps, il s'agissait de la retranscrire dans ma musique à partir de tous les éléments d’un "processus" de composition. C'est pourquoi j'ai choisi ce nom d'EP d'où découlent naturellement le nom des morceaux. L'objectif était de souligner l'état d'esprit dans lequel j'étais lorsque j'ai construit les morceaux et la manière dont j'ai procédé.

« Colouring Process » se construit au fur et à mesure de l'écoute avec plusieurs sonorités aux couleurs différentes qui s'entremêlent.

« Phasing Process » joue sur l'utilisation de pads flottants qui lui confère un côté plus intense, les sonorités essaient de nous emporter (n.d.l.r. loin). 

 

(n.d.l.r., La mélodie apporte une texture qui prend racine dans des basses puissantes, « sombre » comme certains diraient, il y a aussi des éléments percussifs plus « lourds » qui viennent dynamiser le tout.)  

 

Quelles sont tes influences ?

J’écoute beaucoup de choses. Mes influences musicales sont diverses, allant du hip hop old school au métal en passant par le punk.C'est pareil pour la musique électronique, j’écoute énormément de techno et d’ambient, un peu de house, un peu de dubstep et de drum’n bass.

Je ne me cloisone pas à un seul genre et je pense qu' il y a du bon de partout. J'ai vécu deux ans en Angleterre. C’est extrêmement riche en termes d'inspirations, l'esprit de Londres m'inspire toujours.

Justement, quoi d’autre peut t’inspirer pour créer ?

Tout ! Du dernier set d’un artiste que j’aime jusqu’aux sons qui m’entourent.. Il n’y a pas de réelles limites à l’inspiration à vrai dire. Je vois plutôt ça comme un mécanisme, souvent cela vient tout seul, d’autres fois il faut un peu forcer la machine.

 

Avec quel mathos ?

Je travaille sous abelton live, et utilise beaucoup Maschine Mk2 de native instruments, sinon j’emploi à 90% de vst (Arturia V Collection, les plugs native instruments et récemment SpectrasonicsOmnisphere) mais aussi un peu d’analogique avec le korg minilogue que me prête MLSN haha.

J’ai en projet de m’acheter l’elektron analog rytm et anolog four pour me faire encore plus plaisir sur scène.

 

Du coup, pour poser un son, tu produis comment habituellement ?

Généralement je me pose dans mon home studio et je commence a travailler sur des loops de drums. Etant batteur les drums dans ma techno sont vraiment importants pour moi et influencent beaucoup ma manière de composer. La suite vient en général progressivement.

 

 

Les scènes Lyonnaises 

Le paysage a énormément changé avec l'arrivée de nouveaux crews et l'apparition ou la réapparition de clubs qui nous font confiance et nous laissent l'opportunité de nous exprimer, ce qui fait beaucoup de bien.

Je pense qu'on a une très belle scène à Lyon, parmi les (si ce n’est la) meilleure de France et c'est très agréable d'évoluer dans cette ville. Le plus cool dans tout ça, c'est que pratiquement tout le monde se connait et on partage tous la même passion.

   VS  

Le public Lyonnais

 

Le public lyonnais est très friand de musique électronique et en même temps très exigeant. C'est donc à la fois un plaisir et un challenge de jouer ici pour un public que tu connais et qui parfois te connait aussi. Il faut toujours faire attention de ne pas tomber dans la simplicité.

Credit Vidéo : Florent Aguerra pour Tapage Nocturne.

VS

Ta soirée la plus folle ?

 

La récente Nacht organisée par Tapage Nocturne avec Ontal, Adam X et Perc au Petit Salon m'a littéralement retourné. Le set d'AX&P était complètement cinglé et très sauvage. C'était un super bon moment !

 

 

Ta soirée la plus Thug ?                    

Toutes les soirées Nashton Records sont très thugs.. Enfin j’espère Ahah !

Plus sérieusement, lors du circuit Nuits Sonores il y a quelques mois, j'étais programmé dans un bar l'après-midi, puis sur un event Nashton Records sur la péniche Loupika en début de soirée et je faisais le closing du Petit Salon avec 4h de set. C'était assez hardcore d'enchaîner autant de sets avec aucune interruption mais c'était les Nuits Sonores et c'était de la balle. 

 

Si tu étais un son ?

Manni dee - Fear is the Mother of man. Ce genre de rythmiques me rend complètement cinglé.

 

Le(s) mot(s) de la fin ?

Rave & Respect.

 

 

La bringue idéale pour toi qu’est-ce que ça pourrai être ?

Une bringue avec tous les potes et plein de gens dans un lieu atypique qui accueillerait un bon système son, des lumières qui claquent (déformation professionnelle oblige) et puis de la techno et de la house pour faire bouger tout ça.

 

Playlist by Dykore:

https://www.youtube.com/playlist?list=PL43DgPR22DnvqgdhANdzgWbzN_XGqOaaq

Vous pourrez entendre Dykore le samedi 8 Octobre Au petit salon à Lyon (This is Techno) : https://www.facebook.com/events/113533262443733/

le 13 Octobre au Batofar à Paris (PMR invite Structure) : https://www.facebook.com/events/1618574568441642/

 

 


Swarm Factory présente Undoing Time: Interview

Swarm Factory présente Undoing Time: Interview

En écoute : Rig Thrall - Natal Earth EP [Rakya Records]

En écoute : Rig Thrall - Natal Earth EP [Rakya Records]

0