Area217 : une base militaire qui devient cool pendant 72 heures

Area217 : une base militaire qui devient cool pendant 72 heures

Tommy Vaudecrane, co-fondateur et directeur du festival AREA217, prépare un début d’été chaotique. 6 scènes, plus d’une centaine d’artistes et 40 000 personnes attendues, un des premiers festivals de la saison estivale qui a décidé d’attaquer fort. AREA217, un événement qui se veut différent des autres et son directeur nous l’assure, il le sera. C’est avec une équipe composée de producteurs d’événements, de la technique, de la direction artistique et de la scénographie qui se bat pour le projet depuis plus d’un an pour pouvoir le faire vivre. 

Qu’est-ce que Area 217 ?

AREA217 est un festival de musique électronique qui a pour ambition de célébrer l’immense diversité de ces musiques, en diffusant, le temps d’un week-end, l’un des panels les plus importants de genres et de sous-genres électroniques : de la techno à la house, en passant par de nombreux styles de bass musique (uk house, trap, dubstep, drum and bass, …), la trance, la hard musique, de la hardtechno au hardcore en passant par le hardstyle et l’acidcore, de l’ambiant ou de l’électronica ou encore de la microhouse. 

Toutes ces musiques, jouées par des djs et des lives sont reconnus, émergents, ultra connus mais surtout avec un réel talent, une réelle identité, une vraie histoire à raconter. 

À cela vient s’ajouter « l’univers AREA217 » basé sur une histoire, des contenus visuels, de la décoration, de la scénographie afin d’offrir une réelle expérience immersive et conviviale, qui ne se base pas simplement sur un line-up d’artistes. 

Tout ceci avec une exigence forte de qualité technique (son, lights, visuels, etc). 

Pourquoi le nom Area 217 ?

AREA en rapport à AREA51 dans le désert du Nevada aux Etats-Unis, connu pour ses légendes (ou pas) autour des expérimentations et autres rencontres avec les aliens et 217 car le site sur lequel se déroule le festival est l’ancienne base militaire BA217.
Nous avons donc lancé le Centre de Recherche et d’Expérimentation Festif AREA217! 

Pourquoi avoir choisi ce lieu ? Une histoire en particulier ?

En fait, c’est plutôt ce lieu qui nous a choisi ☺. Nous recherchions un lieu unique / atypique pour organiser un festival depuis plusieurs années déjà. Au gré des rencontres, un jour, nous avons été invités à visiter un « énorme terrain / une ancienne base militaire » en région parisienne. Lorsque nous sommes descendus de voiture au milieu de cette piste longue de deux kilomètres, cela nous est apparu comme une évidence, c’est là que nous devions organiser notre festival. Nous remercions d’ailleurs chaleureusement l’Agglomération Cœur d’Essonne, propriétaire du terrain, de nous avoir fait confiance et permis de donner vie à ce projet fou.  

Vous avez 6 scènes, Comment avez-vous réussi à réunir autant d'artistes sur 3 jours ?

Cela a nécessité de nombreuses énergies afin de réunir tous ces artistes le temps d’un week-end. Pour le vendredi, nous nous sommes associés à Trax magazine qui nous a pondu un line-up d’anthologie pour fêter leurs 20 ans. 

Notre DA musique a beaucoup travaillé également pour créer des line-ups variés et cohérents, ce qui nécessite une importante connaissance des différents styles de musiques électroniques. Et enfin, quelques amis et complices nous ont aussi aidé à compléter ce line-up énorme de plus de 100 artistes. 

Scénographie d'Impact Vision qui s'occupera des installations lumineuses

Scénographie d'Impact Vision qui s'occupera des installations lumineuses

Tout ceci sans compter la logistique titanesque pour faire arriver tout ce petit monde au festival et les ramener en toute sécurité chez eux ☺

Quel type de public attendez vous ?

Nous espérons avoir un public varié de passionnés de musiques électroniques, de festivaliers, de curieux … Un public aussi coloré et multiple que tous les styles de musiques que nous proposons. Donc venez :) 

Pourquoi l'année dernière le festival a-t-il été annulé ?

En fait, il n’a pas tout à fait été « annulé » au sens juridique du terme. Il y a un certain nombre d’éléments qui nous ont poussé à reporter à cette année, en concertation avec les autorités. La préfecture s’est opposée à la tenue de l’événement car ils ne disposaient pas des forces de l’ordre nécessaires pour sécuriser le festival, du fait notamment de l’Euro 2016 et de l’État d’Urgence. Certains travaux, notamment d’accès, n’étaient pas encore effectués sur le terrain lui-même, ne nous permettant pas d’accueillir un événement de cette envergure dans de bonnes conditions de sécurité. De notre côté, dans un élan d’enthousiasme, nous avons fait une pré-annonce du festival de 1er Avril (ce n’était pas un poisson), sans notamment connaître les éléments de contexte du côté de la préfecture et du terrain. L’engouement a été tel (plus de 20 000 personnes intéressées en moins de 24 heures suite à un article de Trax Magazine) que nous avons été convoqués en urgence afin d’être informés de l’impossibilité de mettre en place ce projet dans de bonnes conditions en 2016. Cette année tout se passe jusqu’à présent très bien avec l’ensemble des institutions concernées par ce projet. 

Comment s'organise un festival de telle envergure ?

C’est très compliqué, notamment actuellement en France avec les restrictions supplémentaires liées au plan Vigipirate. Ça l’est encore plus quand vous arrivez sur un terrain sur lequel il n’y a pas d’eau, pas d’électricité, pas de barriérage si ce n’est la délimitation du terrain de 57 hectares, etc. Nous avons donc dû mettre en place un chantier pour construire une mini-ville le temps d’un week-end. Donc avant même de penser à monter nos scènes, des plombiers, des électriciens et autres corps de métiers vont installer l’infrastructure qui nous permettra d’accueillir les festivaliers, les artistes, les food trucks, etc. Des centaines de personnes, des dizaines de camions poids lourds vont se relayer pendant dix jours sur la Base pour mettre tout cela en place. 

Impact Vision

Impact Vision

Une des premières fois qu'un festival de telle envergure a lieu en France, appréhendez-vous ?

Ce n’est pas vraiment la première fois, quand on voit ce que l’équipe de Weather a fait que ce soit au Bois de Vincennes ou au Bourget, ils ont réuni près de 50 000 personnes à chaque fois, dans des conditions complexes et surtout avec un panel musical house & techno assez impressionnant. 

Dans la configuration précise où nous sommes, sur une base militaire, avec un camping, plus de 100 artistes et surtout avec une grande variété de styles de musiques électroniques, c’est une première. Donc oui nous appréhendons un petit peu, comme toujours lorsque vous organisez un événement important, c’est compliqué et il y a tellement de facteurs extérieurs… Bref il faut être un peu maboule ☺

D’un autre côté nous recevons énormément d’encouragements et de soutiens, notamment de la part du public, cela nous gonfle à bloc pour produire cet événement énorme. 

Qu’est-ce qui selon vous va attirer le festivalier à venir ?

Nous espérons que ce sera l’alchimie de l’offre entre la diversité des musiques, la qualité des artistes, le lieu atypique, l’expérience sur trois jours. Bref, AREA217 quoi ! 

Première fois, y'aura t il une suite ?

Une suite est bien sur envisagée, mais chaque chose en son temps. Nous allons déjà passer cette première édition et nous réjouir de son bon déroulement, puis nous penserons à l’édition 2 ☺

Rendez-vous les 30 juin, 1er et 2 juillet pour cette bringue qui s’annonce spectaculaire ! Pour les impatients, allez checker sur leur site juste ici, un décompte est disponible et surtout le lien pour ceux qui n’auraient pas encore pris leurs billets.

Des PASS 2j sont aussi à gagner ici ainsi que via L2B2 ;) 

 


CE SOIR: Increase the Groove fête la sortie de leur premier disque

CE SOIR: Increase the Groove fête la sortie de leur premier disque

Il était une bringue : Manu le Malin @Ninkasi Kao

Il était une bringue : Manu le Malin @Ninkasi Kao

0