Apollonia, ou l’art du « Back to back ». 

Apollonia, ou l’art du « Back to back ». 

Le 29 décembre, c’est au tour d’Insomnia de s’essayer au T7, nouveau terrain de jeu de la nuit parisienne. Pour ce faire, ils ont choisi d’inviter Sonja Moonear et Apollonia, artistes émérites qui ont leur fort pour faire trembler des « grands espaces ». Cet article sera donc l’occasion de faire un focus sur notre trio français et de comprendre ce qui les rend si uniques. 

Apollonia, c’est un peu notre fierté nationale, le genre d’artistes « made in France » qui fonctionnent bien à l’international. Quand ils jouent on a l’impression que ça coule de source. Toutefois peu d’artistes arrivent à atteindre une osmose similaire lorsqu’ils sont à plusieurs devant les platines. 

Tout d’abord un peu d’histoire, Apollonia c’est la combinaison de trois artistes Français : 
Dan Ghenacia, Dyed Soundorom, Shonky. Assez drôle, l’aventure Apollonia prend plus ou moins son origine … au Batofar. A l’époque, le Batofar accueillait les afters « Kwality » le dimanche matin. Shonky & DS étaient de fervents attendant de ces afters et n’en loupaient « quasiment aucun ».

KWA.jpg
 ça rigolait pas du tout au Bato 

ça rigolait pas du tout au Bato 

 Ils étaient tout particulièrement fan de Dan le résident emblématique de Kwality et des soirées Freak'n Chic. En fouillant un peu sur le net j’ai réussi à dégoter un article des Inrocks qui date de 2001 « Récit d'after - la Kwality au Batofar » . L’auteur nous y raconte un Batofar que je n’ai pas eu la chance de connaitre, où les dimanches matin ont des allures de samedi soir. Dan prêche sa bonne parole, et l’auteur à l’air de bien s’amuser. C’est pour quand le renouveau des after au Bato ? 

 10 heures 30 - Dan Ghenacia :

Dan Ghenacia (Nova / Kwality), LE résident de LA Kwality est arrivé. En un tournemain, il transforme un hangard hagard en first floor chic destroy !

Mais revenons à nos moutons. De fil en aiguille, les « boys » finissent par trainer ensemble et voient leurs carrières respectives évoluer progressivement. Toutefois, le trio prend son envol lorsque Dan est invité à Ibiza par David Guetta sous la recommandation de Dyed Soundorom (si si je vous jure). En effet, celui-ci lance une nouvelle série de soirée, les « F*** me I’m Famous » et souhaite que Dan y représente la France lors de l’ouverture. Décidément, c’était une autre époque. 

La suite de l’histoire, c’est que la magie de l’île blanche a fait son petit effet. Les trois loustics y développent une réelle amitié au fil des soirées, et l’idée d’un collectif commun fini par s’imposer. Apollonia est né, c’est un label et un collectif, une ode à la fête et une bromance, un groove chic et des basses qui percutent. 

6 mains, une seule vibe !

Ce n’est pas donné à tout le monde de faire un DJset en équipe. Il faut réussir à maintenir un équilibre, savoir s’adapter à l’autre. Il faut respecter l’univers musical de l’autre et ne pas imposer le sien, faire l’effort de trouver la track qui va transitionner correctement avec celle ce son acolyte. C’est aussi une histoire d’ego, accepter de ne pas être forcément celui qui va passer la track peaktime

Toutes ces choses-là, Apollonia semble le faire naturellement. La folie de Dan, le groove de Dyed et les percussions de Shonky s’assemblent pour former un son house, énergique, élégant, déjanté et sans pauses. Je vous laisse donc écouter ce petit top 5 des tracks de leur label que je préfère. Sinon pour voir ce que ça donne quand ils performent, je vous invite à écouter leur set au BPM festival : P.u.r.e G.o.l.d.

Je n'ai volontairement pas parlé de la grande Sonja Moonear ni de Marwan Sabb, car j'aurais eu besoin de leur consacrer un article chacun pour aller creuser un peu leur histoire. Toutefois je ne les oublie pas et suis certain qu'ils sauront nous régaler bien comme il faut. 

See you there peeps
 


[Report] Release Party de "Colère Calme"

[Report] Release Party de "Colère Calme"

[Report] Quelques mots sur la dernière CrazyJack de l'année à la Dynamo

[Report] Quelques mots sur la dernière CrazyJack de l'année à la Dynamo

0